FAQ Très Haut QI (supérieur à 145 = THQI)

Philippe Gouillou - 17 août 2016 - Mise à jour : 30 octobre 2017 - http://www.douance.org/qi/thqi.html
Les caractéristiques des THQI. En résumé : un THQI a plus qu'un autre besoin de réussir ses études ou disposer d'un talent particulier reconnu pour ne pas être rejeté, voire être pris pour un idiot.

Sommaire

  1. Définition et nombre de THQI
  2. Caractéristiques des THQI
  3. Vie sociale
  4. Education
  5. Vie professionnelle

1. Définition et nombre de THQI

1.1 Définition

Par définition, les Très Haut QI (THQI, en anglais VHIQ = Very High IQ) désignent ceux qui ont un QI à plus de 3 écart-types au dessus de la Moyenne, soit les plus de 145 en QI Standard (Moyenne = 100 ; Ecart-Type = 15).

1.2 Combien de Très Haut QI ?

Le QI étant calculé pour approximer une Loi Normale (la célèbre "Courbe en Cloche")1, on peut utiliser les tables statistiques pour calculer leur nombre théorique : 0,135% (1,35 sur mille), soit en France (60 Millions d'habitants) 81 000 personnes.

Extrait de la Table de conversion du QI (Wechsler <-> Catell) :

Ecart Type Wechsler SD = 16 Cattell En /1.000 1 Pers./ ?
3,0000 145 148,00 172,0 1,3500 740,80
3,3333 150 153,33 180,0 0,4291 2 330,40
3,6667 155 158,67 188,0 0,1229 8 136,80
4,0000 160 164,00 196,0 0,0317 31 559,60
4,3333 165 169,33 204,0 0,0073 136 074,50
4,6667 170 174,67 212,0 0,0015 652 598,00
5,0000 175 180,00 220,0 0,0003 3 483 046,30

Deux éléments viennent cependant mettre en doute cette estimation théorique, dans un sens et dans l'autre :

  • En plus : la comparaison entre les résultats aux QI standards (par rang) et les QI par âge mental montre un effet de tassement : il y aurait beaucoup plus de très hauts QI que ne le laisse supposer la normalisation suivant la Loi Normale.

  • En moins : dans Human Accomplishment (2003), Charles Murray montre que le nombre d'"éminences" (les personnes ayant laissé une marque sur l'histoire du monde) suit une Loi de Puissance (la Loi de Lotka) plutôt qu'une Loi Normale, c’est-à-dire que leur nombre décroît beaucoup plus abruptement que prévu, et cela dans tous les domaines :

    Murray (2003) p. 92

On peut cependant remarquer que seule une partie des personnes ayant les capacités cognitives requises pour devenir des éminences a pu atteindre ce stade : d'autres caractéristiques (notamment circonstancielles) sont nécessaires.

En conséquence, on peut estimer que le nombre de personnes à très haut QI, qu'elles aient ou non produit quelque chose de remarquable, est probablement plus élevé que ce que laisse supposer la Loi Normale (et plus encore la Courbe de Lotka), et le chiffre de 1,35 sur mille apparaît comme un minimum.

1.3 Y-a-t-il plus d'hommes que de femmes THQI ?

Oui, il y a moins de femmes aux extrêmités de la courbe, mais deux théories s'affrontent pour l'expliquer :

  • La vision classique est que les femmes présentent moins de variation que les hommes, et que l'écart-type de 15 doit être décomposé en : 14,5 pour les femmes et 15,5 pour les hommes ;

  • Richard Lynn a remis en cause cette différence d'écart-type et trouvé une différence de 4,5 points entre les hommes et les femmes

Pour illustration, en calcul purement théorique, dans une population composée d'autant d'hommes que de femmes, selon la première hypothèse il y a 1,93 fois plus d'hommes que de femmes à QI de 145 ou plus, et selon la seconde 2,7 fois plus d'hommes que de femmes ayant un QI supérieur à 145.

2. Caractéristiques des THQI

2.1 Les THQI sont-ils différents des surdoués "normaux" ?

Oui, et pour plusieurs raisons :

  • Tout d'abord, on peut considérer le simple écart de QI : il y autant de points d'écart entre quelqu'un à 145 (THQI) et 130 (HQI) qu'entre ce dernier et quelqu'un à 115 (normal). Comme indiqué par ailleurs, les différences de points se traduisent par des différences de fonctionnement. Cet effet est encore augmenté par la plus grande rareté des THQI.

  • Il est généralement considéré qu'il y a un saut qualitatif aux alentours de 150 : la personne au dessus présente plus de différences que le simple écart de points le laisse supposer.

De plus, leur rareté et l' impossibilité de communiquer avec des personnes à QI trop différents leur interdit une sociabilisation normale pendant l'enfance, et ils finissent souvent solitaires, voire asociaux (voir section 3 ci-après : La vie sociale)

2.2 Quelles sont ces différences ?

Au niveau cognitif, la hausse du QI se caractérise notamment par une augmentation de la pensée abstraite, que Wikipédia définit comme :

"En psychologie, la pensée abstraite, dite aussi capacité d'abstraction, désigne la capacité de l'esprit à créer et utiliser des concepts dans le raisonnement.

L'abstraction de concepts à partir d'un ensemble d'objets spécifiques fait elle-même appel à une capacité de généralisation qui permet de s'affranchir des propriétés individuelles des objets pour ne retenir que l'information pertinente qui les unit et les différencie d'autres objets."

Cette capacité (qui n'est pas spécifiquement humaine) transforme la perception du monde : elle permet de modéliser ce dernier, ce qui offre des avantages pour comprendre des phénomènes, mais peut être pénalisant pour appréhender le monde au quotidien.

Ainsi, la "vie spirituelle", vantée par beaucoup et vendue par les religions, apparaît n'être qu'une étape vers la pensée abstraite.2

Aux autres niveaux, l'isolement et l'impossibilité de communiquer risquent de provoquer des orientations asociales (voir section 3 ci-après : La vie sociale)

2.3 Comment ces différences sont-elles perçues ?

Une difficulté supplémentaire pour les THQI est que les humains plafonnent dans leur capacité à percevoir l'intelligence chez les autres : à partir d'un seuil, l'intelligence perçue ne suit plus l'intelligence réelle (Kleisner et al., 2014)

C'est-à-dire que le THQI pourra ne même pas être reconnu pour ses points forts...

3. Vie sociale

3.1 Impossibilité de communiquer

Leta Hollingworth (1942) avait trouvé que la création d'une relation de leadership nécessite un écart de QI pas trop important, inférieur à 30 points. Grady M. Towers en déduit le concept d'une "Gamme de communication" : une communication authentique ne peut pas se développer entre deux personnes montrant des QI trop éloignés, le THQI est fondamentalement isolé de l'immense majorité de la population3.

3.2 Isolement

Un calcul théorique permet de montrer que dans une population à QI moyen de 100, un THQI à 145 n'a plus que 2,27% de la population située à plus ou moins un écart-type de lui (voir le tableau complet à Répartitions théoriques du QI en fonction du QI moyen de la population) :

85 90 95 100 105 110 115 120 125 130 135 140 145 150
145 0,13 0,38 0,98 2,27 4,77 9,08 15,73 24,87 35,96 47,72 58,28 65,63 68,27 65,63

Le même calcul théorique effectué pour un écart de deux écart-types (soit 30 points de QI) en plus ou en moins montre que dans une population à QI moyen de 100, un THQI à 145 ne peut communiquer qu'avec moins d'une personne sur six : 15,87% de la population (voir le tableau complet à Répartition théorique du QI à plus ou moins un écart-type) :

85 90 95 100 105 110 115 120 125 130 135 140 145 150
145 2,28 4,78 9,12 15,87 25,25 36,94 50,00 63,04 74,71 84,00 90,5 94,24 95,45 94,24

Si, à l'âge adulte, le THQI pourra plus facilement trouver des personnes proches de lui, l'isolement pourra être dramatique pendant l'enfance s'il n'est pas dans un environnement adapté.

3.3 Inadaptation sociale

Logiquement, il y a bien un lien net entre haut QI et inadaptation sociale (malajustement), et Grady Towers (1987) a trouvé que les résultats de l'étude de Terman (sur des personnes sélectionées sur un QI > 140) le montraient déjà.

Grady Towers distingue trois stratégies d'adaptation sociale des personnes à très haut QI :

  1. Stratégie engagée : la plus réussie, mais réservée à ceux qui ont bénéficié dès le départ d'un environnement adapté
  2. Stratégie marginale : stratégie de double vie : la personne a une vie professionnelle et sociale qui ne correspond pas à son niveau et se rattrappe dans sa vie privée.
  3. Stratégie de fuite: les décrocheurs ("dropouts") ont abandonné tout espoir de réussite intellectuelle.

L'article de Grady Towers est présenté plus complètement sur ce site à : Les Outsiders

4. Education

L'intelligence est censée aider à apprendre, et les diplômes ont longtemps été employés comme proxys du QI (puisqu'il est interdit de recruter sur des critères cognitifs)4. Cependant le système éducatif occidental accorde de moins en moins d'importance à l'intelligence, pour favoriser des critères de personnalité (adaptation). Par exemple, Charlton (2009) considère qu'aux USA, les sex-ratios aux seins des universités vont dans le sens de l'hypothèse qu'elles sélectionnent de plus en plus sur le Caractère consciencieux5 en lieu et place de la puissance cognitive :

S'il n'y a pas de différence sexuelle significative au niveau de l'aggrégat "Caractère consciencieux", Weisberg et al. (2011) en ont cependant trouvée une au niveau d'une de ses composantes, le Caractère ordonné ("Orderliness") qui "reflète des traits liés au maintien de l'ordre et de l'organisation, incluant le perfectionnisme" (Weisberg et al., 2011)6. Cette différence sexuelle évolue avec l'âge, et est la plus marquée aux âges scolaires :

La célèbre féminisation de l'éducation, qui a permis à ce que plus de 50% des étudiants en étude supérieure soient du sexe féminin, a donc réduit les chances des THQI.

5. Vie professionnelle

L’Intelligence Générale est le meilleur prédicteur de la performance professionnelle (ex: Hunter & Hunter, 1984 ; Schmidt & Hunter, 1998) et, comme indiqué ci-dessus, il n'y a pas d'effet plafond. Pourtant, comme signalé sur la page "Vie professionnelle : l'exclusion des hauts QI", de nombreux très haut QI en sont exclus :

"La probabilité d’entamer et de rester dans une profession de haut niveau telle que médecin, juge, professeur, scientifique, cadre, etc. augmente avec le QI jusqu’à environ 133. Elle chute ensuite d’environ 1/3 à 140. Pour un QI de 150, la probabilité a chuté de 97% ! En d’autres termes, un pourcentage significatif de personnes ayant un QI supérieur à 140 sont systématiquement, et très probablement de manière inappropriée, exclus de la population qui s’adresse aux prolèmes les plus importants de notre temps ou qui sont responsable de la bonne tenue des opérations des institutions sociales, scientifiques, politiques et économiques. Cela ne bénéficie ni au groupe exclu ni à la société en général. Pour la société, il s’agit d’un horrible gâchis de resource de valeur. Pour la personne à haut QI, c’est une tragédie personnelle qui résulte communément en la non-réalisation d’un potentiel social, éducatif et productif."
Michael W. Ferguson (Vie professionnelle : l'exclusion des hauts QI)

A noter que les tests de recrutement excluent parfois délibérément les très haut QI7

Références

Arneson, J., Sackett, P., & Beatty, A. (2011). Ability-performance relationships in education and employment settings: critical tests of the more-is-better and the good-enough hypotheses. Psychological Science, (22), 1336–1342.

Charlton, B. G. (2009). Sex ratios in the most-selective elite US undergraduate colleges and universities are consistent with the hypothesis that modern educational systems increasingly select for conscientious personality compared with intelligence. Medical Hypotheses, 73(2), 127–9. doi:10.1016/j.mehy.2009.03.016

Dumfart, B., & Neubauer, A. C. (2016). Conscientiousness Is the Most Powerful Noncognitive Predictor of School Achievement in Adolescents. Journal of Individual Differences, 37(1), 8–15. doi:10.1027/1614-0001/a000182

Herrnstein, R., & Murray, C. A. (1994). The Bell Curve: Intelligence and Class Structure in American Life(p. 896). New York: The Free Press.

Greengross, G., & Miller, G. (2011). Humor ability reveals intelligence, predicts mating success, and is higher in males. Intelligence. doi:10.1016/j.intell.2011.03.006

Hunter J. E. & Hunter R.F. 1984 : Validity and utility of alternative predictors of job performance. Psychological Bull. 96:72-98 (cited in Herrnstein & Murray, 1994, pp 81, 575)

Hussey, A. (2009). Human Capital Augmentation versus the Signaling Value of MBA Education. Seminar (pp. 1-22) (PDF)

Jauk, E., Benedek, M., Dunst, B., & Neubauer, A. C. (2013). The relationship between intelligence and creativity: New support for the threshold hypothesis by means of empirical breakpoint detection. Intelligence, 41(4), 212–221. doi:10.1016/j.intell.2013.03.003

Kleisner, K., Chvátalová, V., & Flegr, J. (2014). Perceived Intelligence Is Associated with Measured Intelligence in Men but Not Women. PLoS ONE, 9(3), e81237. doi:10.1371/journal.pone.0081237

Makel, M. C., Kell, H. J., Lubinski, D., Putallaz, M., & Benbow, C. P. (2016). When Lightning Strikes Twice: Profoundly Gifted, Profoundly Accomplished. Psychological Science. doi:10.1177/0956797616644735

Murray, C. (2003). Human Accomplishment: The Pursuit of Excellence in the Arts and Sciences, 800 B.C. to 1950. USA: Harper Perennial.

Penke, L., Arslan, R. C., & Stopfer, J. (2015). Male General Intelligence (g) Does Not Increase Female Sexual Attraction. In International Society For Intelligence Research (ISIR) - 16th Annual Conference (p. 44).

Schmidt, F. L., & Hunter, J. E. (1998). The validity and utility of selection methods in personnel psychology: Practical and theoretical implications of 85 years of research findings. Psychological Bulletin, 124(2), 262-274. doi:10.1037/0033-2909.124.2.262

Towers, G. M. (1987). The Outsiders. Gift of Fire (The Journal of The Promethus Society), (22).

Weisberg, Y. J., De Young, C. G., & Hirsh, J. B. (2011). Gender differences in personality across the ten aspects of the Big Five. Frontiers in Psychology, 2(AUG), 1–11. doi:10.3389/fpsyg.2011.00178

Liens

Historique des versions

Date Description
30 oct. 2017 Complément à section 3.1 "Impossibilité de communiquer"
17 août 2016 1ère mise en ligne

Notes


  1. Voir la FAQ QI pour les explications 

  2. On remarque d'ailleurs que la religiosité baisse fortement avec la hausse du QI. 

  3. Voir l'extrait dans la section Le QI idéal de la page Les Outsiders (Grady M. Towers) 

  4. Voir : Lettre Neuromonaco 14 : "2. Education / Management : le MBA est un handicap"… ? 

  5. Voir : Lettre Neuromonaco 31 : "Segmentation Psychologique & Stratégies Reproductives" 

  6. Traduction depuis :

    "The Orderliness aspect reflects traits related to maintaining order and organization, including perfectionism"
    Weisberg et al., 2011

  7. Ce qui m'est personnellement arrivé en France en 1996, et est aussi arrivé à Robert Jordan la même année : il a été rejeté par la Police du Southeastern Connecticut (USA) parce que ses 33 points au Wonderlic Cognitive Ability Test dépassaient les 27 maximum. En 1999, cette sélection des policiers par leur QI faible a été jugée légale en appel par la Cour d'Appel du District of Connecticut : jugement