The g Factor: General Intelligence and its Implications by Christopher Brand

Philippe Gouillou - 24 décembre 2000 - http://www.douance.org/qi/brandlivre.html
Cet excellent livre de Christopher Brand a été publié en 1996, puis retiré de publication le 17 Avril 1996 par John Wiley & Sons malgré une revue élogieuse dans NATURE. Il est disponible graduitement au téléchargement sur le site Douance, la traduction des Résumés de chaque Chapitre et de la conclusion du chapitre 4 sont consultables en ligne sur ce site, et cette page en présente les idées principales en français.

Plan de la page

  • Review par Philippe Gouillou
    • Idées principales
    • Le Facteur g
    • Education
    • Eugénisme
    • Pourquoi le livre a fait scandale
  • A propos de l'auteur
  • Sommaire du livre

Voir aussi :


Review par Philippe Gouillou

Idées principales

Par une revue extensive de la littérature en psychologie de l'intelligence depuis ses origines, Chris BRAND démontre :

  • Que le Facteur g correspond bien à une caractéristique biologique de l'être humain

  • Que le Facteur g a une origine majoritairement prénatale et génétique

  • Que la mesure des Temps de réaction à des stimuli simples offre une bonne approche du Facteur g

  • Qu'à ce jour aucune autre mesure psychologique n'offre la même validité descriptive et prédictive de la vie d'un être humain

  • Que refuser de prendre en compte le Facteur g (y compris pour des raisons philosophiques et politiques) équivaut à sacrifier aussi bien ceux qui bénéficient d'un haut niveau d'intelligence que les personnes moyennes et les personnes défavorisées intellectuellement

Au delà de ces démonstrations, il présente de manière claire et argumentée son approche personnelle des conséquences de ces découvertes. Tout le monde ne sera pas forcément d'accord avec lui, mais son approche rigoureuse est une très bonne base de débat.

Un très très bon livre qui est un must read pour tous ceux qui s'intéressent à l'intelligence, à l'éducation, et même à la vie en société.

Le Facteur g

Le Facteur g, découvert par l'analyse factorielle (statistique) des résultats à des tests d'intelligence, correspond bien une caractéristique biologique de l'être humain et n'est pas simplement un artefact statistique :

  • Tous les tests d'intelligence, quelle que soit la base théorique ayant servi à leur construction, n'apparaissent comme valides que s'ils sont corrélés au Facteur g : aucune caractéristique de l'intelligence non liée à g n'a été trouvée, malgré presque un siècle de recherches

  • Le Facteur g offre un très fort caractère prédictif de la réussite d'un individu

Le livre détaille et analyse les études qui permettent d'arriver à une telle conclusion.

Christopher BRAND décrit les relations entre les différents g (voir FAQ Intelligence) selon le graphique suivant :

Education

Nothing is so unequal as the equal treatment of unequal people
Thomas JEFFERSON

La deuxième partie du Chapitre IV (Intelligence in Society) analyse spécifiquement les conséquences du Facteur g sur l'éducation, et notamment la nécessité de créer des classes par niveau de g et pas par âge, ou de laisser les enfants choisir eux-mêmes les cours qui les intéressent.

  • L'efficacité éducative pour chacun des enfants (quelque soit son QI) est fortement améliorée s'il est dans une classe avec des pairs du même niveau intellectuel que lui

  • Le nombre d'élèves dans une classe n'a aucun impact sur la qualité de l'éducation fournie : le problème ne se situe pas dans les classes dites "surchargées" mais bien dans la trop grande variété des enfants en termes de QI

  • Il a été démontré que les classes construites en fonction du QI ont non seulement une meilleure efficacité psychologique mais qu'elles apportent un plus grand bien être et de goût à l'étude à tous les élèves, quel que soit leur QI

La solution préconisée par Christopher BRAND (le Streaming) consiste en laisser chaque élève choisir de lui-même le cours qui l'intéresse parmi un catalogue complet, indépendamment de son âge. Les liens entre le QI et l'amitié et entre le QI et l'intérêt éducatif expliquent que le choix direct par les élèves de leur niveau d'enseignement s'auto-régulera et que le niveau global de tous sera augmenté.

Remarque : vous pouvez noter le Streaming sur Global Ideas Bank à : http://www.globalideasbank.org/diyfut/DIY-14.HTML

Eugénisme

Les statistiques ont depuis longtemps démontré que l'intelligence est très fortement corrélée avec le taux de criminalité et beaucoup d'autres facteurs sociaux (voir pages statistiques). De nombreux auteurs (dont Christopher BRAND) considèrent donc qu'une action permettant d'augmenter le QI de la population aurait un impact bénéfique sur la société et la qualité de vie de TOUS ses membres.

Cette action, appelée eugénisme par Sir Francis GALTON a reçu une très vive opposition depuis ses débuts. Il apparaît que l'eugénisme a été associé dans la culture générale à des actions qui n'en étaient que de fausses applications (e.g. les horreurs du Nazisme), et que son sens a été restreint à une sélection génétique (GALTON avait une conception plus large du terme).

Dans son livre, Christopher BRAND remarque que même ceux qui croient encore (pour des raisons politiques le plus souvent) que l'intelligence est d'origine éducationnelle, et qui agissent pour essayer d'améliorer les conditions de vie des enfants, ont en fait une action à vocation eugénique (inefficace cependant). Si l'on considère que l'éducation est la cause de l'intelligence, alors que l'intelligence est fortement reliée à la qualité de vie, est-il charitable de laisser des enfants être détruits (et souffrir toute leur vie) d'un environnement de départ défavorable (mère droguée, etc.) ?

Extrait page 124 (Fin du Chapitre III) :

Obscuring the role of genetic factors is usually hoped to delay the arrival of intrusive state policies for family life; but there is quite as much justification for state intervention if low-g parents transmit low g to their children mainly via the environment which they supply - assuming that adults of the future are expected to need higher average intelligence than today. That environmentalists have seldom advocated discouragement of low-IQ parenting probably reflects a certain lack of faith in environmentalism.

Pourquoi le livre a fait scandale

Le livre a été retiré de publication en Avril 1997, après que Christopher BRAND ait été accusé de "Racisme". Il présente en effet les résultats des études qui démontrent que les différents groupes ethniques ne présentent pas le même QI moyen (100 correspond en fait à la moyenne des Occidentaux : d'autres groupes ont un QI moyen plus élevé ou plus faible). Ces études ayant été de multiples fois reproduites, leurs validités analysées et démontrées, il est surprenant qu'un auteur puisse être attaqué simplement sur des faits scientifiques.

En fait l'origine de ces attaques ne se situe pas au niveau du racisme, ce terme n'étant employé que comme épouvantail. Ce qui dérange dans son livre est qu'il démontre à la fois :

  • Que le QI a une signification et qu'il correspond à une caractéristique humaine

  • Qu'il est quasiment inchangeable

On peut comprendre qu'un tel résultat inquiète tous ceux (et ils sont nombreux) qui considèrent l'intelligence comme Le critère de classement de la population. Pour ma part je suis surpris que ces mêmes personnes ne se déclarent pas indignées par le fait que la taille, la force, la beauté physique et même le degré de bonheur sont aussi largement prédéterminés...


A propos de l'auteur

Christopher BRAND, Fellow du Galton Institute, a été fortement attaqué politiquement en Grande Bretagne et aux Etats-Unis. Par suite de ces attaques, Chris BRAND a été licencié en 1997 de son poste de Professeur à l'Université d'Edimburgh (Ecosse), licenciement qui a été reconnu depuis comme inique et a entraîné la condamnation de l'Université à la plus forte amende légale dans ce type de dossier.

Au niveau scientifique Christopher BRAND est reconnu internationnalement pour la qualité de ses recherches et de ses publications : il a notamment été le pionnier de la recherche sur la corrélation Inspection Time / QI dans les années 1980. Son livre The g Factor a bénéficié de commentaires extrêmement favorables dans la presse scientifique (y compris NATURE). Après son licenciement, il a poursuivi la publication online de nouvelles scientifiques sur le QI via sa lettre : voir les archives à http://www.crispian.demon.co.uk/index.htm.


Sommaire du livre

  • About the Author

  • Foreword to this Edition

  • Preface

  • Introduction

  • Chap. I : Unity in Diversity: The Correlations between Mental Tests

  • Chap. II : Difference in Development: The Psychological Bases of g Differences

  • Chap.III : Nature in Nurture: The Developmental Origins of g Differences

  • Chap.IV : Intelligence in Society: The Practical Importance of g Differences

  • Epilogue : "Lost! Our Intelligence? Why?"

  • Endnotes

  • Bibliography

  • Index

Historique des versions

Date Description
4 sept 15 Redesign
24 Dec. 00 1ère mise en ligne